L’essentiel est invisible pour les yeux

Le magazine Couleur Nice publie dans son numéro 9 un article de Caroline Audibert intitulé Caresser les formes pour voir autrement, et consacré aux travaux de Claude Garrandes, chef du service Horus des PEP 06.

Claude Garrandès

Claude Garrandès

Artiste et éditeur, Claude Garrandes se joue du verbe voir. Non-voyant depuis son jeune âge, il se plaît à conjuguer les formes et transforme les obstacles en issues. Un personnage haut en couleurs dont l’air cubain trahit les origines, et dont la voix caverneuse possède une grande douceur. Toujours un temps d’avance sur son temps, Claude a une énergie de feu et l’aura d’un guide. A l’acmé de sa vie, il regarde le monde, un rire frémissant au bord des lèvres, le rire de celui qui a gardé ses meilleures cartes quand la partie semble toucher à sa fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.